OMEGA And Also The Olympic games: EVERY SECOND COUNTS

The Olympic games may be the only time the truly amazing British public are most likely to concentrate on gymnastics outdoors of the circus. With Rio 2016 now under way, we’re holding steady presents itself the medal table (we presently stand at 19 golds sometimes of writing) and also the greatest names within the sporting world happen to be flocking to South america to compete around the global stage. But there’s one name that, regardless of whether you notice or otherwise, you will see way over every other: Omega.

Unlike very many watchmakers, there’s more to Omega’s sporting partnership than the usual special edition or three. As margins get ever closer, the main difference between silver and gold becomes narrower and narrower. That old adage that each second counts has not been appropriate, and it is as much as Omega to make sure that every second is counted. But in 1932 when Omega first began its partnership using the Olympic games, things were… let’s say, under cutting-edge.

As opposed to the host of apparatus you can observe at Rio – from beginning blocks to cameras to Quantum Timers, the job ended with one man and an accumulation of 30 split-second chronographs – the height of precision timing technology.

Not too Omega were behind the occasions whenever you take a look at all of those other Games, these were really well in front of the curve. Within the 1936 Berlin Olympic games for instance, sprinters were reduced to digging their very own holes with small shovels simply because they didn’t have beginning blocks, such as the great, multi-gold-winning Jesse Owens.

Omega obviously did a great job timing every task of speed, endurance and agility perfectly. The watch manufacturing company continues to be the state timekeeper for 26 Olympics since, each one of these getting by using it not only a world-class spectacle, but actual, tangible advancements in precision technology.

In the 1948 London Olympic games, Omega ushered within an era by which machines grew to become better than humans using the first photoelectric cell, while in the following games in Helsinki, they started electronic time keeping.

1964 introduced by using it the Omegascope, a bit of technology that revolutionised the way we really watch sports. By superimposing the figures at the end from the screen, it permitted spectators to really keep an eye on what happening.

Omega has been doing plenty more to alter the face area from the Olympic games within the decades. Touch pads for swimmers to prevent the clocks, digital finishing lines, beginning pistols a lot more like Star Wars phasers – it’s no understatement to state the watch manufacturing company has formed modern time keeping.

Today Rio 2016 time keeping is basically unrecognisable in the 1932 games. As opposed to a single watch manufacturing company along with a briefcase of stopwatches, Omega’s 27th turn sees a complete group of 450 timekeepers considered lower by 480 tonnes of apparatus timing each race towards the millionth of the second. With Usain Secure approaching within the men’s 200m final on Friday, that’s an amount of precision they could need.

Grab your personal slice of Olympic glory and among Omega’s limited-edition watches, available these days at Goldsmiths on the internet and in-store. Here are a handful of watches to help you get started….

Omega Speedmaster Mark II Rio 2016 Special Edition

Omega Speedmaster Mark II Rio 2016 Special Edition

Where Rio 2016 is colourful enough to place Amazonian parakeets to shame, Omega’s more restrained undertake the commemorative timepiece is really a welcome change. In line with the 1969 brother or sister from the original Speedmaster, this form of the objective II rather decides for 3 subtle subdial rings in bronze, gold and silver. Placed using the Olympic emblem around the back and restricted to – obviously – 2,016 examples, it’s among the couple of Rio limited editions you’ll be putting on by Tokyo, japan 2020.

Omega Seamaster 300M Rio 2016 Special Edition

Omega Seamaster 300M Rio 2016 Special Edition

When you are forgoing crowded stadiums towards Copacabana Beach – very tempting – this is very probably the perfect watch. The 300m water proofing could keep it protected from errant waves, as the transferred wave pattern matches the beach’s famous sidewalks. The shades from the Olympic emblem are inset in to the ceramic bezel and also the emblem itself are available placed around the back. Again, the edition is restricted to 2016 pieces.

Montre Omega Speedmaster Blanc De La Lune

2015 est certainement l’année de la céramique Speedmaster à Omega – et nous ne nous plaignons pas. Ce petit nombre lumineux et blanc est le nouveau côté Omega Speedmaster blanc de la Lune. En 2013, Omega a sorti le Omega Speedmaster Dark Side Of The Moon qui a été une surprise (et durables) hit qui a mis le plus récent Omega Speedmaster Co-Axial chronographe 1:1 réplique de montres avec la maison 9300 dans un mouvement tout noir Étui en céramique. Le côté sombre Omega de la Lune était sportif, furtif et très sexy – devenant rapidement “le” Omega à avoir, même pour les gens qui n’étaient pas traditionnellement les fans Omega.

Alors qu’est-ce que Omega va faire avec ce succès? Regardez plus de côtés de la lune, bien sûr. L’année dernière en 2014, Omega a sorti la version en céramique gris-plasma de la Speedmaster avec le côté Omega Speedmaster Grey de la Lune (hands-on ici). Notez que le côté Omega Speedmaster Gray de la Lune a été initialement appelé la “poussière lunaire.” Cela signifie naturellement que pour 2015, nous obtenons le Omega Speedmaster White Side Of The Moon en céramique blanche. Il est assez cool que je ne pense même pas qu’il importe qu’il n’y ait pas vraiment un côté “blanc” de la lune. J’aurais préféré “Speedmaster Light Side Of The Moon”. Oh bien, il ne change pas cette montre sportive intéressante et estivale.

L’Omega Speedmaster Co-Axial Chronographe n’est pas nouveau à la céramique blanche, en réalité, mais espérons que le Omega Speedmaster White Side de la Lune fera mieux que le dernier. En 2012, Omega a fait paraître une version blanche de la montre Speedmaster Co-Axial Chronographe (pratique ici) que je comprends n’a jamais été commercialement publié. J’aime vraiment ce modèle, mais je suis d’accord que le Omega Speedmaster White Side Of The Moon qui correspond à la cadran en céramique blanche et l’insert de lunette avec un boîtier en oxyde de zirconium entièrement blanc le fait encore mieux. Il est tout à fait possible qu’en 2012, le monde n’était tout simplement pas encore prêt pour un Speedmaster blanc. D’après ce que je comprends, depuis, il est devenu cool de porter des réplique montres de sport pour hommes blancs (ce que je dis personnellement, c’est cool depuis plus de cinq ans maintenant – donc, pat sur le dos, Ariel).

La montre Omega Speedmaster White Side Of The Moon est livrée dans la même taille de 44,25 mm de large que le reste de la collection Speedmaster Co-Axial Chronograph. Le visage en céramique blanche est équipé de mains en or blanc 18k et des marqueurs d’heure (au fil du temps, ils finissent par chercher mieux que l’acier). Contrairement à la réplique montres 2012 Speedmaster blanc, le Omega Speedmaster Blanc Côté de la Lune a quelques morceaux bienvenus de rouge sur le cadran – qui est un mineur, bien que le choix de conception bienvenus que j’aime. Trop de monochronisme n’est pas toujours bon.

À l’intérieur du Speedmaster White Side Of The Moon est le mouvement chronographe automatique Omega calibre 9300 fabriqué à l’interne avec un cadran droit à deux registres qui lui permet de suivre jusqu’à 12 heures avec le chronographe entre seulement deux sous-numéros. Il a la date à 6 heures, et le mouvement magnifiquement décoré est visible à travers le fond en verre de saphir en forme de cuvette – l’une des meilleures exécutions de tels dans l’entreprise. Attaché à l’affaire est une sangle d’alligator blanc avec quelques coutures rouges dans la doublure. Je pense certainement que c’est un look cool, mais avec les trois versions il peut être trop de choix dans la collection Omega Speedmaster en céramique, à moins que vous avez assez d’argent pour les acheter tous.

Montre Omega Speedmaster Skywalker X-33 Solar Impulse Limited Edition

C’est à BaselWorld 2014 qu’Omega a fait ses débuts sur le nouveau X-33, que nous avons appelé «le véritable héritier de la montre culte préférée Omega X-33 aviation / aérospatiale des années 1990». Maintenant, en tant que nouvelle version pour 2015, nous avons l’Omega Speedmaster Skywalker X-33 Solar Impulse édition limitée, ce qui ajoute ce qui semble d’abord une superbe combinaison de couleurs qui relie cette replique montre spatiale à un projet intéressant appelé Solar Impulse.

Nous étions enthousiastes à l’idée d’aller de pair avec le nouveau X-33 en 2014, une version avec un étui et un bracelet en titane de grade 2 et un schéma de couleurs qui semblait globalement monochromatique – sauf pour un éclat de rouge sur les secondes main. Avec l’édition limitée Solar Impulse, le X-33 reçoit une tenue beaucoup plus colorée et qui, avec ses bleus profonds et ses verts vibrants, est certes plus liée à la planète Terre que le vide froid de l’espace.

Alors que le cas de 45 millimètres de large est encore fabriqué à partir de titane de grade 2, nouveau est le beau bleu de la lunette en céramique, les anneaux vert et bleu sur la périphérie du cadran, ainsi que la seconde vert. La raison de cette sélection de couleur terrestre est qu’avec cette édition limitée, Omega relie le X-33 au projet Solar Impulse, dont ils faisaient partie depuis ses premières phases en 2006.

Le but de ce projet est de créer un avion qui est alimenté uniquement par l’énergie solaire et est capable de voler autour du globe, comme Omega le dit: «faire une déclaration audacieuse sur les alternatives viables à l’énergie non renouvelable. En Mars 2015, le vol Solar Impulse autour du monde prendra son envol d’Abu Dhabi et plus de cinq mois les pilotes s’arrêteront en Asie, en Amérique du Nord et en Europe du Sud, volant jour et nuit pour compléter la première circumnavigation solaire de le monde. En fait, ce 2015 X-33 n’est pas la seule montre Omega a créé avec des liens à ce projet: en 2009, ils ont présenté la réplique montres édition limitée avec un cadran plus inhabituel en fibre de carbone (article ici).

L’Omega Speedmaster Skywalker X-33 Solar Impulse édition limitée comprend le mouvement chronographe Omega calibre 5619 multifonctionnel à quartz réplique montres pour hommes, avec un circuit intégré thermo-compensé, avec des mains analogiques et un gris Sur-noir qui peut indiquer l’heure, les minutes et les secondes de jusqu’à trois fuseaux horaires différents. Il dispose de trois alarmes, d’un chronographe et d’un compte à rebours et d’un calendrier perpétuel avec indication du nombre de jours, de dates, de mois, d’années et de semaines, ainsi que des horaires de mission tels que le temps écoulé et le temps écoulé (PET) Bien sûr un rétroéclairage.

Le bracelet Speedmaster de la X-33 de l’année dernière a été remplacé par un bracelet Nato vert-bleu, dont la texture rappelle celui que nous avons vu sur le Speedmaster Professional Apollo 11 pièce 45e anniversaire (pratique ici), bien que cette fois Autour avec Omega marque du matériel en métal remplaçant les boucles de tissu de la sangle – certainement un choix bienvenu.

L’étui, bien que pour la plupart couvert par le bracelet de l’OTAN, est fixé avec huit vis et est estampillé avec le patch Solar Impulse “Around the World” et gravé avec le nom du garde-temps ainsi que les mots “TESTED AND QUALIFIED BY ESA “(l’Agence spatiale européenne). Étant une édition limitée de seulement 1 924 pièces – un nombre choisi pour commémorer l’année où le premier vol du monde a eu lieu alors que les membres du service aérien de l’armée américaine circulaient dans le monde du 4 avril au 28 septembre 1924 – il est Ici où nous allons probablement trouver le numéro individuel de la pièce ainsi.